San Francisco Life
Bonjour et bienvenue sur le Forum de San Francisco Life ! =)

Nous sommes toujours ravis d'accueillir de nouveaux membres et si tu veux t'inscrire, n'oublie pas de choisir un nom et un prénom

Petite précisions : Pour l'inscription, tu n'as pas besoin d'activer ton compte ! =)

Nous espérons te voir bientôt parmi nous ^^

Clara, Fondatrice du Forum.




Partagez | 
 

 Une soirée dans l'univers du mensonge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Agent de la CIA

avatar
I am
Tobey Zimmer

Masculin
✘ Messages : 31


MessageSujet: Une soirée dans l'univers du mensonge   Mer 13 Juil - 11:31

Chronologie : un mois après leur arrivée à San Francisco

Ça faisait maintenant près d’un mois qu’on avait emménager à San Francisco, dans ce petit quartier où il avait fallu apprendre à casser nos habitudes. C’est plus compliqué qu’il n’y paraît de jouer un couple de jeune marié, même si je devais dire que la mariée faisait des efforts, un peu moins acerbe qu’à notre rencontre, j’apprenais doucement à la connaître un peu, sans vraiment savoir jusqu’à quand on devrait continuer notre comédie.

Aujourd’hui encore il y avait eu cet homme qui nous avait suivi dans ce grand magasin, on était en train de faire nos courses, comme un couple normal le ferait, mais lui restait là, à mater Jen à travers un rayon, d’une façon pas si discrète. Quand je l’alpaguais contre les boites de conserves qui jonchaient les étagères, on se rendait compte que ça n’était qu’une homme, intéressé par celle qui devrait resté ma femme ici.

A ce moment là, je m’étais rendu compte qu’elle où moi, peut être encore plus elle que moi, étions condamné à vivre les prochains moi enfermé dans une bulle de solitude. On ne pourrait pas lier d’amitié, tant que tout ça ne serait pas fini. J’étais habitué à rester seul, mais elle ? Un jour où l’autre, Jen aurait besoin de se sentir entourée.

Sur sa suggestion, j’avais trouvé un emploi très rapidement, le simple fait que personne n’y avait pensé avant était un peu aberrant, pourtant voilà, avec l’aide de ceux qui m’avaient donné la protection rapprochée de la blonde, on me faisait entrer comme cadre dirigeant dans une société de publicité.

Autant vous dire que l’étendue de mes diplômes étaient aussi volatile que la façon dont ce garçon à qui je succède avait dû perdre son emploi. Il ne fallait pas poser de question, j’étais censé me fondre dans cette masse de gens qui vendaient du faux, d’une certaine façon, je me sentais à ma place dans cette usine à mensonge perpétuel.

Ça faisait 3 semaines que j’étais dans cette société, et pour fêter le lancement de la nouvelle campagne du téléphone portable qui révolutionnerait l’été, tout le monde était convié à une soirée mondaine. Le genre de soirée à laquelle je ne serais pas du tout à ma place, où tous le monde s’apercevrait du mensonge qu’était ma vie.

Pourtant, quand je repensais à cet événement du grand magasin, au fait que Jen devrait pouvoir rencontrer du monde, je me laissais embrigader dans l’idée de cette soirée. En rentrant à la maison ce jour là, j’avais une petite surprise pour elle. Il fallait qu’ensemble, on soit à la hauteur des exigences mondaines de la soirée, et pour l’occasion, une styliste m’avait aidée à choisir une robe et les bijoux qui allaient avec.

- Chérie ! Je suis rentré.

Pour dire vrai, je n’avais pas trouvé l’occasion de lui en parler, ça faisait plusieurs jours que ça me trottait dans la tête, sans savoir comment annoncer à Jen qu’on allait sortir, pour la première fois depuis un mois. En me mettant à l’aise, je me dirigeais vers le salon où je la retrouvais habituellement à l’heure où je rentrais. Je gardais la robe emballée de telle manière qu’elle ne sois pas froissée, mais dans un emballage qui laissait planer le doute de la surprise.

- Tu as été sage ? J’ai une surprise pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: Une soirée dans l'univers du mensonge   Mer 13 Juil - 21:16

Un mois plus tard :  http://www.sanfranciscolife.net/t13985p25-entre-cauchemar-et-realite-pv-tobey#280793


Comment résumer ce premier mois de ma nouvelle vie ?! Je n'en sais rien. Parfois tout me semble encore si irréel, comme si ça n'était pas moi, comme si je n'étais pas concernée et qu'un beau matin j'allais me réveiller et constater que tout cela n'a été qu'un horrible cauchemar...

Mais j'ai quand même les pieds sur terre et une petite voix au fond de moi me rappelle chaque jour que c'est bien de ma vie qu'il s'agit... loin de celle qui était la mienne il y a 5 semaines en arrière ! 5 semaines... autant dire rien au regard d'une vie et pourtant, j'avais l'impression qu'un siècle s'était écoulé depuis que j'avais quitté mes proches de manière trop brutale, sans pouvoir leur dire où j'étais et encore moins leur dire que j'étais en vie...

Mes parents et mon frère me manquaient horriblement ! Mais j'avais cessé d'ennuyer Tobey, mon mari, sur le sujet... je gardais pour moi ma souffrance et parfois, quand j'étais seule, je m'enfermais dans la chambre ou la salle de bain et je pleurais ! Oui, je sais, ça ne sert pas à grand chose mais c'est une façon comme une autre d'extérioriser ce que je ressens et je n'ai pas beaucoup d'autres moyens à ma portée...

Puisque j'ai évoqué Tobey, autant en parler tout de suite... je m'habitue à lui, à sa présence, à vivre au quotidien avec lui. Je ne le connais pas encore bien mais j'ai appris à jouer les épouses modèles dès que nous sommes à l'extérieur. J'ai remisé de côté mon côté un brin féministe, rangé dans une boite mon besoin de liberté, oublié momentanément mes habitudes de vie de célibataire... tout cela pour survivre ! Le jeu en valait la chandelle, je l'ai enfin compris...

Et puis, il me faut reconnaitre qu'il est de compagnie plutôt agréable et j'ai pris conscience que pour lui non plus ça n'était pas évident... Bref, je pense que nous arrivons à donner le change et qu'on nous prend vraiment pour un jeune couple heureux... En attendant, Tobey a de la chance, il travaille ! Ce qui n'est pas mon cas et inutile de vous dire comme c'est compliqué pour moi de rester à la maison à l'attendre...

Je lis beaucoup, je fais des mots croisés mais j'ai envie d'autres choses... envie de me faire des ami(e)s, envie de rencontrer des gens ! Je ne suis pas faite pour une vie de recluse ! En même temps, j'avoue que j'ai eu drôlement peur lors de nos dernières courses... un gars me suivait mais heureusement, Tobey est intervenu et il s'est avéré que je lui plaisais, tout simplement !... Ce qui calme quand même mes envies de sorties en solitaire...

Bref, en cette fin d'après midi, je suis dans le salon en train de bouquiner quand mon mari rentre à la maison... Je l'entends m'interpeler de l'entrée et je ne peux m'empêcher de penser à ce film... vous savez "Pleasantville" ?!... Tous les soirs le mari rentre, fait les mêmes gestes, dit les mêmes mots et commence par ceux ci...
"Chérie ! Je suis rentré..."

Je referme mon bouquin, le pose sur la table de salon et me lève au moment où Tobey entre dans la pièce... Je lui souris, heureuse d'avoir enfin un être vivant à mes côtés... "Je suis toujours sage, tu le sais bien...." et un bref instant je suis tentée d'ajouter... "Une surprise ?! Je rentre enfin chez moi ?!..." mais je n'en fais rien, je sais que ce n'est pas sa faute...

"Une surprise ?! Quel genre de surprise... de celles qu'on mange par exemple ?!..."
Revenir en haut Aller en bas

Agent de la CIA

avatar
I am
Tobey Zimmer

Masculin
✘ Messages : 31


MessageSujet: Re: Une soirée dans l'univers du mensonge   Ven 15 Juil - 10:58

Rentrant à la maison, comme un mari modèle, avisant sa belle épouse de son retour, je rejoignais Jen dans le salon comme d’habitude. C’était devenu presque normal, comme si le fait de retrouver cette femme que je n’ai que depuis un mois était un geste naturel. Lui annonçant que j’avais une surprise pour elle, j’étais heureux de la voir sourire un peu.

"Je suis toujours sage, tu le sais bien...."

Pour amener cette surprise que j’avais « préparé » pour elle, j’annonçais en jouant qu’elle devait l’avoir mérité. La vérité c’est que je ne savais pas trop comment elle réagirait à cette idée de devoir s’afficher en dehors de la maison. Même si ça nous ferait du bien aux deux, ça risquait d’un côté d’être un peu compliqué.

"Une surprise ?! Quel genre de surprise... de celles qu'on mange par exemple ?!..."


Au son de sa voix, je pouvais pressentir comme un pincement dans son cœur. Ça ne faisait qu’un mois, pourtant j’avais appris doucement à la connaitre. Même si elle prenait soin de s’isoler pour pleurer, je voyais bien ses yeux rouges, un peu bouffi quand elle sortait de la salle de bain. Ça me navrait de ne pas pouvoir faire plus que de jouer mon rôle, en attendant que d’autre s’occupe de faire avancer les choses.

- Huum, on pourrait voir ça comme ça. Mais, pour le moment, on va dire une surprise de celles qui va faire de toi la plus belle épouse de San Francisco.

En lui tendant l’emballage où était soigneusement dissimulé sa tenue pour ce soir, j’essayais de voir comment Jen prendrait la situation. Je lui avais toujours demandé d’être la plus discrète possible, en précisant que pour rester en vie, il ne fallait pas se faire remarquer. Avec cette robe, cette parure de bijou, on ne verrait qu’elle, et pourtant, c’était nécessaire pour se fondre dans le décor de la soirée.

J’avais le même paquet, pour moi, j’allais être obligé de porter un costume, un vrai, qui pourrait croire ça ? Je devais vraiment beaucoup affectionner cette Jen pour accepter d’être vu en public dans cet accoutrement qu’il ne me tardait pas d’essayer. J’attendais que la blonde ait la curiosité d’entrouvrir le paquet pour lui parler de cette soirée.

- On sort ce soir, il y a une réception à l’agence, et il est impensable qu’on m’y voit sans ma femme dont je fais l’éloge depuis que j’ai été embauché là-bas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: Une soirée dans l'univers du mensonge   Dim 17 Juil - 17:32

Je me demande bien ce qu'il a pu me ramener quand il me parle de surprise et surtout pourquoi une surprise... Pas qu'il ne soit pas capable de me faire plaisir, mais bon, ce n'est pas non plus sa priorité. Parfois je me demande ce que ça lui fait d'avoir un job un brin routinier, derrière un bureau et de rentrer tous les soirs à la maison retrouver son épouse ?!...

Je ne sais pas pourquoi, mais avec le peu qu'il m'a raconté, son physique et le fait qu'on l'ait affecté à ma protection, je l'imagine bien plus dans l'armée... A un poste bien physique... un physique qu'il doit entretenir tous les jours ! Mais voilà, on ne peut pas parler de nous, de ce que nous sommes dans la vraie vie, celle d'avant ce crime dont j'ai malheureusement été témoin...

Je lève un sourcil et mon sourire s'agrandit un peu lorsqu'il me dit que sa surprise va faire de moi la plus belle épouse de San Francisco...


"Tu aiguises ma curiosité car là, je ne vois vraiment pas de quoi tu veux parler..."

Mais il ne fait pas durer le suspens plus longtemps et me tend un paquet que je prends avec un sourire et je commence à l'ouvrir lorsque Tobey m'annonce le pourquoi des choses... Je relève les yeux sur lui, étonnée malgré tout par ce qu'il vient de dire...

"C'est super !... Enfin, je veux dire que ça me fait plaisir de passer une soirée hors de cette maison..."

J'hésite à lui dire le fond de ma pensée, il va croire que je ne suis jamais satisfaite et ce n'est pas du tout le cas... Je mordille un peu ma lèvre et le paquet à peine ouvert, je reprends la parole...

"Je suis heureuse de sortir un peu et en même temps... j'ai peur !..." et là j'ajoute quelque chose que je n'aurais jamais pensé dire à un homme quel qu'il soit... Je laisse le paquet sur la table et je m'approche de lui... "Promets moi de ne pas me laisser seule au milieu de ces gens que je ne connais pas..."

Je réalise à quel point je crains les nouvelles rencontres, les inconnu(e)s hommes ou femmes... Moi, l'indépendance faite femme, me voilà en train de quémander la présence d'un homme à mes côtés...
Revenir en haut Aller en bas

Agent de la CIA

avatar
I am
Tobey Zimmer

Masculin
✘ Messages : 31


MessageSujet: Re: Une soirée dans l'univers du mensonge   Mar 19 Juil - 8:29

C’était le moment d’en dire un peu plus à Jen pour sa surprise, alors quand elle me questionnait sur la nature de celle-ci, j’essayais de rester encore un tout petit peu évasif pour préserver la surprise avant de la lui tendre. En l’observant en train de déballer la robe qui lui irait à ravir, je souriais avec finalement une certaine hâte de la voir dedans.

"Tu aiguises ma curiosité car là, je ne vois vraiment pas de quoi tu veux parler..."


Je ne rentrais pas souvent avec un cadeau, je n’étais pas vraiment du genre attentionné, il faut dire que durant des années je n’avais pas grand monde qui m’attendait à la maison en rentrant, et je n’ai jamais eu cette fibre en moi. Je continuais mon explication sur l’idée de la soirée au boulot, de sortir avec elle pour qu’ils se montrent les deux à l’extérieur.

"C'est super !... Enfin, je veux dire que ça me fait plaisir de passer une soirée hors de cette maison..."

- Ça te fera du bien tu verras.

La voire enfermée, toute la journée, moi j’imaginais bien ce que je ressentirais si c’était le cas. Elle s’était faite à l’idée qu’elle ne reverrait pas sa famille, pas tout de suite en tout cas, ou du moins elle n’évoquait plus le sujet avec moi. Je la regardais, et voyait bien qu’elle avait ce regard perplexe, comme quand elle n’est pas rassurée.

"Je suis heureuse de sortir un peu et en même temps... j'ai peur !..."

Jen affichait une mine embarrassée, mais de toute façon on ne pouvait pas rester cloitré ici comme dans un bunker. C’était peut-être la situation de l’autre fois dans le magasin qui avait marqué la blonde, et en même temps, c’était aussi pour ça que je voulais la sortir. Il faudrait alors la rassurer un peu, même si je n’étais pas non plus doué pour ça, j’affichais un sourire sur de moi.

"Promets moi de ne pas me laisser seule au milieu de ces gens que je ne connais pas..."

- Si tu mets cette robe, je te suivrai au bout du monde.

C’était le genre de vêtement de soirée pour mettre chacune des formes d’une femme à son avantage, Jen serait vraiment radieuse dedans, si elle se prêtait au jeu et qu’elle tentait de sourire un peu. J’attrapais alors la robe pour venir la tendre devant elle, disposant le bustier devant sa poitrine comme pour avoir un aperçu rapide.

- Nan tu as raison, tu as meilleurs temps de rester à la maison en pyjamas, je vais voir la voisine si elle veut m’accompagner à la soirée.

Un mois passé avec elle, et je commençais à me dérider un peu, je me surprenais à sourire, comme si les moments que je passais avec Jen n’étaient pas si horrible que ça. On va dire que quand elle fait des efforts, elle peut être une femme charmante. Je continue de la toiser du regard en reposant la robe qui tombe sur ses genoux.

- C’est une soirée mondaine, entre gentlemen, personne n’aura de geste ou de regard déplacé à ton égard là-bas, je te le promets, ça va bien se passer, allez, file te faire belle que je puisse rendre tout le monde jaloux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: Une soirée dans l'univers du mensonge   Jeu 28 Juil - 17:17

Alors que je demande à Tobey de rester près de moi, de ne pas me laisser seule, je réalise combien cette demande m'aurait parue incongrue ou tout simplement saugrenue dans ma bouche il y a quelques semaines à peine.

Petit flash back sur une scène qui me parait à des années lumières de ma vie actuelle... Comment une simple décision aussi banale qu'ouvrir le capot de ma voiture pour découvrir ce qui cloche a pu m'amener à ce que je vis aujourd'hui ?!... Comment le destin, si on veut l'appeler comme ça, comment le destin donc peut être aussi cruel ?! Comment peut on perdre en l'espace de deux minutes une vie entière et basculer dans un monde totalement inconnu ?!...

Mais je me secoue intérieurement... il faut que je réagisse sinon Tobey va se demander ce que j'ai à rester là, plantée devant lui, son cadeau dans les mains... De plus, il me fait sourire alors qu'il me dit me suivre jusqu'au bout du monde si j'enfile la robe qu'il vient de m'offrir...


"Tu as de bons arguments..." mais avant que je ne continue, il colle la robe contre moi, certainement pour imaginer l'air que je vais avoir en la portant et là, il me sort un truc auquel je ne m'attendais pas... Il a le chic pour me dérider lorsqu'il est décidé ! Je pouffe doucement de rire en mettant une main devant ma bouche...

"Tu peux toujours aller lui porter cette robe... cela m'étonnerait qu'elle puisse rentrer dedans !... Tu devrais me laisser la passer, après tu décideras, la voisine ou moi..."

Je le taquine comme il vient de le faire avec moi... Je suis plus détendue à ses côtés maintenant que nous apprenons à nous connaitre un peu et je reconnais qu'il n'est pas comme je me l'imaginer au début de notre rencontre !... Et je souris en l'écoutant me parler de la soirée où nous allons nous rendre... mais c'est surtout la fin de ma sa phrase qui me plait : "Me faire belle pour rendre tout le monde jaloux !"... Pourquoi pas...

J'attrape la robe, les bijoux et avec un autre sourire...
"Laisse moi un petit quart d'heure et tu me donneras ton avis..." et je file côté salle de bain avant qu'il n'ait le temps de me répondre... Je passe le quart d'heure qui suit à m'habiller, me coiffer et me maquiller légèrement, j'enfile le bracelet et les boucles d'oreilles et je souris en me disant que la robe est parfaite car elle cache mes chaussures... Tobey n'a pas pensé aux chaussures assorties mais c'est un homme, je ne peux donc pas lui en vouloir...

Je retourne dans le salon où il doit patienter et j'avoue que je suis un peu crispée en attendant son verdict... J'attends avec un petit sourire et je plaisante encore un peu pour cacher mon trouble...
"Alors ?!... Moi ou la voisine ?!..."

Celle que tu veux :
 

Ou celle couleur argent...:
 
Revenir en haut Aller en bas

Agent de la CIA

avatar
I am
Tobey Zimmer

Masculin
✘ Messages : 31


MessageSujet: Re: Une soirée dans l'univers du mensonge   Ven 29 Juil - 17:12

En revenant du boulot ce jour-là, j’avais eu cette idée folle, me laissant emporter par mes collègues en oubliant un instant les risques que ça pouvait nous faire prendre. Ça faisait plusieurs semaines qu’on était ici, et la jolie blonde n’avait jamais l’occasion de sortir, je voulais en quelques sortes lui en donner un peu l’occasion.

Quand j’expliquais à celle qui jouait le rôle de ma femme en rentrant à la maison, que je lui avais trouvé une surprise, de quoi la rendre encore plus belle, elle paraissait satisfaite. La voir sourire, avec un sourire qui paraissait plus vrai que d’habitude, ça me laissait aussi un sourire que je voulais communicatif.

"Tu as de bons arguments..."

J’avais bien conscience que ça serait compliqué, que ça bouleverserait nos habitudes qu’on avait commencé à prendre, mais je pense que ça nous ferait du bien à tous les deux de sortir un peu. Jen me demandait de ne pas la laisser seule, ce qui m’étonnait un peu de sa part. Pour la taquiner, je lui montrais que je pouvais toujours demander à la voisine pour sortir et enfiler sa robe.

"Tu peux toujours aller lui porter cette robe... cela m'étonnerait qu'elle puisse rentrer dedans !... Tu devrais me laisser la passer, après tu décideras, la voisine ou moi..."

Disposé comme ça, juste à la volée, ça rendait déjà très bien sur elle, et sans aucun doute, si je devais choisir entre la voisine et elle, même sans parler de la mission, je garde Jen sans hésiter. Un petit sourire aux lèvres, je la laissais attraper le tout et se diriger vers la salle de bain pour se préparer à sortir.

"Laisse moi un petit quart d'heure et tu me donneras ton avis..."

- Ça va être un long quart d’heure pour moi s’il faut que j’attende pour voir.

Je la laissais partir, avec finalement vraiment hâte de découvrir le résultat. J’affectionnais de plus en plus la jolie blonde, et l’idée de passer du temps avec elle me laissait dans une impatience dont je n’aurais pas soupçonné l’existence il y a encore une semaine. De mon côté, la laissant dans la salle de bain, je passais à la chambre pour m’apprêter d’une façon plus modeste.

Je n’étais pas adepte de tout ce qui était costume, nœud papillon, chaussure qui vous donne mal aux pieds. Si je faisais l’effort, ça serait pour elle, et parce que je devais bien avoir l’air de mériter une aussi jolie créature à mon bras. J’utilisais ce costume qu’on avait également choisi pour moi et le passait tant bien que mal en essayant de l’ajuster comme il faut.

En me regardant dans la glace de l’armoire de la chambre, je fronçais les sourcils, j’avais l’impression d’être grotesque là-dedans. Même en ajustant la chemise avec la veste, c’était quelqu’un d’autre que moi que je voyais dans le miroir. Je soufflais, mais décidait quand même d’aller dans le salon pour attendre de voir le résultat qui je l’espérais serait plus satisfaisant sur Jen.

Costume 1 (au choix):
 

Costume 2 (au choix):
 

Une petite dizaine de minute plus tard, je voyais la porte s’ouvrir, j’essayais de ne pas paraitre trop pressé de regarder, pourtant j’avais vraiment hâte de voir. Jen arrivait dans le salon, affichant un petit sourire pour demander mon avis, qui avait l’air de réellement l’intéressé, ce qui dans le fond me surprenait.

"Alors ?!... Moi ou la voisine ?!..."

- Huum … tu m’as convaincu, on va garder la voisine pour un autre soir.

C’était ma façon pas très romantique de lui dire que je la trouvais jolie. La vérité c’est qu’elle était belle à en perdre la vue, mais il faudrait bien que je garde mes yeux pour surveiller la situation ce soir. Me mettant debout à côté d’elle, j’essayais de voir ce que ça pourrait donner en l’attrapant sous le bras, passant le mien avec le sien.

Je n’étais carrément pas doué pour ce genre de chose, j’espérais qu’elle m’aiderait, et qu’on ne nous jugerait pas trop sur la prestation. Un peu plus proche d’elle, je ne pouvais pas m’empêcher de remarquer son décolleté beaucoup plus échancré que d’habitude. Je plissais les yeux, relâchais son bras et reculait doucement.

- Dis tu n’as pas oublié quelque chose ?

En observant sa robe qui épousait parfaitement sa silhouette, on pouvait voir les formes généreusement dessinée de la blonde qui n’avait vraiment rien à envier à la voisine. Le dessin de la robe était si parfait qu’on remarquait chaque détail apparent, et chaque détail qui manquait également. Si le soutiens gorge avait l’air manifestement absent, j’étais déstabilisé de ne rien percevoir plus bas non plus au niveau de la robe.

- Tu t’es habillée tellement vite que tu as oublié de mettre des sous-vêtements.


Hrp :
la robe argent, sans hésiter Wink
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: Une soirée dans l'univers du mensonge   Mer 10 Aoû - 17:45

Depuis que je suis installée dans cette maison avec Tobey, j'ai oublié ce que c'est que de vouloir se faire jolie pour plaire. Non pas que je me laisse aller, loin de là, j'aime m'habiller et me coiffer, voir me maquiller, en priorité pour moi... Mais je suis humaine et je ne vais pas me mentir, j'aime plaire et séduire comme tout un chacun...

C'est donc avec plaisir que je prends le temps de me préparer, de faire en sorte de porter la tenue qu'il m'offre avec le plus de classe possible, d'autant qu'il a fait preuve de goût concernant les bijoux... j'adore le bracelet et les petites boucles d'oreilles discrètes. En fait, je trouve l'idée de ne rien porter autour du cou tout simplement parfaite... bien entendu, cela met forcément en valeur mon décolleté puisqu'il n'y a rien d'autre à regarder à cette hauteur là !..

Bref, inconsciemment, je cherche certainement à plaire à mon "mari" !... Du coup, dès que je suis de retour dans le salon, et avant même de constater que lui même s'est changé, je lui demande son choix, moi ou la voisine puisqu'il m'a taquiné sur le sujet un peu avant...

Mon sourire s'agrandit lorsqu'il me dit immédiatement qu'il laisse la voisine de côté pour ce soir... et avant que je ne réagisse, il est près de moi, passe son bras sous le mien. Je suis prête à lui dire que je préfère qu'il me prenne la main plutôt que me tenir le bras de cette façon... j'ai l'impression d'avoir le double de mon âge si on doit se déplacer de cette façon ! Mais avant que je n'ouvre la bouche, Tobey me demande si je n'ai pas oublié quelque chose...

Je baisse rapidement les yeux sur moi puis les relève dans les siens... je ne vois pas de quoi il peut bien parler mais il a vite fait de me mettre au parfum ! Mes sous vêtements... est ce que je n'aurais pas oublié d'en mettre ?! Un instant je me demande s'il est sérieux mais il semblerait que oui...

Mes joues s'empourprent légèrement mais je ne détourne pas mon regard du sien...


"Cette robe se porte forcément sans soutien gorge... quand au bas, je te rassure ! Même si ton œil aguerri n'a rien remarqué, je porte un sous vêtement... certes discret mais un sous vêtement tout de même !..."

Instinctivement, je lisse un peu la robe avant de reprendre la parole...

"Je ne te demanderai pas à mon tour si tu as mis un sous vêtement sous ton pantalon... je vais simplement te dire que ce costume bleu te va parfaitement et qu'il est assorti à tes yeux..."

Parfois, je parle trop vite et c'est ce que je viens de faire à l'instant en lui parlant de la couleur de ses yeux... C'est vrai que j'ai remarqué le bleu de ses yeux mais bon, je n'étais pas obligée de lui en parler non plus. Du coup, j'ajoute rapidement...

"Nous sommes attendus pour quelle heure ?!..."
Revenir en haut Aller en bas

Agent de la CIA

avatar
I am
Tobey Zimmer

Masculin
✘ Messages : 31


MessageSujet: Re: Une soirée dans l'univers du mensonge   Jeu 11 Aoû - 15:44

J’avais laissé Jen avec la robe le temps qu’elle aille se changer, pour moi-même en profiter pour faire de même de mon côté. J’enfilais rapidement ce costume qu’on m’avait trouvé, si je n’étais pas spécialement à l’aise, je retrouvais le sourire en voyant sortir la jolie blonde de la salle de bain, sa robe parfaitement adapté à son corps.

Rien à dire, la jeune femme que je devais surveiller de près était époustouflante dans sa robe argentée. Je la regardais en l’observant étroitement quand elle me demandait si ça lui allait mieux qu’à la voisine. Restait juste cette histoire, que j’avais du mal à comprendre, on avait l’impression que Jen ne portait rien sous sa robe.

"Cette robe se porte forcément sans soutien gorge... quand au bas, je te rassure ! Même si ton œil aguerri n'a rien remarqué, je porte un sous vêtement... certes discret mais un sous vêtement tout de même !..."

Finalement je m’en voulais presque de lui avoir apporté une robe qui attirerait autant l’attention sur elle. Tout le monde la regarderait, est ce que c’était une bonne idée ? Je toussotais, continuant de la regarder, Jen avait le visage qui rougissait un peu, c’était la première fois que je la voyais se montrer aussi fragile.

"Je ne te demanderai pas à mon tour si tu as mis un sous vêtement sous ton pantalon... je vais simplement te dire que ce costume bleu te va parfaitement et qu'il est assorti à tes yeux..."

- Merci … mais j’avoue que je suis pas super à l’aise dedans, j’ai l’impression que … c’est pas moi.


En cas d’agression sur elle, je ne serais pas à même de la protéger efficacement. J’aurais une arme, mais bouger là-dedans risquait d’être un peu compliqué. Je faisais des petits mouvement d’épaules pour tester la flexibilité du truc sans me rendre compte que je devais avoir l’air un peu bête comme ça à bouger sans raison.

"Nous sommes attendus pour quelle heure ?!..."

- Il n’y a pas vraiment d’heure, en fait c’est quand tu seras prête.

La réception durerait une bonne partie de la soirée, personne n’était regardant sur les horaires. On m’avait dit une heure, mais je n’ai pas retenu en fait, j’étais trop occupé à imaginer ce qui pourrait se passer sur place, et à savoir si j’avais le droit d’y conduire Jen ou pas. Finalement je prenais le risque, en espérant qu’elle retrouve un peu le sourire.

- Mais si tu dis avoir mis ce qu’il faut sous la robe, je pense qu’on n’a rien oublié.

C’était surtout sur place qu’il ne faudrait rien oublier, nous n’avions encore jamais joué ce jeu du couple marié devant autant de monde. Les gestes, les regards, les attentions, il faudra qu’on essaye d’être irréprochable et … En me rendant compte qu’on avait oublié le plus important, je me tournais vers le tiroir du meuble de salle à manger, là où on gardait les fausses alliances.

- Si, on a failli oublier ça, ce soir tu es ma femme.

Depuis des semaines à faire semblant, on en oubliait parfois que la mascarade restait des plus sérieuse pour le monde qui nous entourait. En attrapant la main de Jen, je passais cette bague à son annulaire pour que tout le monde voie qu’on était marié. La mienne je la portais déjà, je la garde quand je vais travailler.

J’affichais un sourire, satisfait, l’idée de me savoir marié, même si c’était juste une comédie, avec une femme aussi attirante que Jen, c’était comme une petite fierté. En me penchant sur elle, je déposais un baiser sur le coin de sa joue. Pas très loin des lèvres, en imaginant que les gestes risqueraient de manque de naturel ce soir.

- Va falloir être convaincante ce soir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: Une soirée dans l'univers du mensonge   Mer 31 Aoû - 17:58

J'aime beaucoup la robe que Tobey a choisi et d'ailleurs, en y réfléchissant bien, je me demande comment il a fait pour faire ses achats... s'est il fait aidé par une collègue ? une vendeuse ? Il a bien du demander conseil à quelqu'un car, pour ce qu'il m'en a dit, il est plutôt du genre introverti et a peu de relation avec les femmes...

En tout cas, il semble satisfait lorsque je me montre à lui... mais sa réflexion sur ma soi disant absence de sous vêtement me laisse un peu perplexe. Je ne suis pas nécessairement quelqu'un de prude mais bon, j'espère sincèrement que cette robe n'aura pas cet effet sur l'ensemble des hommes que nous allons rencontrer ce soir...

Je laisse de côté ma petite personne et je lui dis enfin ce que je pense de son costume que je trouve parfaitement assorti à ses yeux... Pourquoi je lui dis ce genre de chose ?! Sérieusement, il va finir par croire que je le drague... Sa réflexion me sort de mes pensées et je lui souris...


"Ca n'est peut être pas toi mais ça ne se voit pas... Tu le portes vraiment très bien alors pas de souci..."

Je finis par lui demander à quelle heure nous sommes attendus et apparemment, c'est quand on veut... Bien pratique comme ça on ne risque pas d'arriver en retard car je manque très souvent de ponctualité ! Pas que je le fasse exprès mais juste que je ne fais pas souvent attention à l'heure qu'il peut être... Je n'ai pas le temps de réagir que Tobey reparle de mes sous vêtements.

Si je ne le connaissais pas un peu, je le trouverai un brin obsédé par le sujet mais je préfère me taire et ne pas en rajouter une couche... Et je fais bien car heureusement qu'il est là pour y penser ! L'alliance... Si nous sommes mariés, je dois normalement en porter une. Il me la glisse au doigt et je ne peux m'empêcher de ressentir un petit pincement au coeur...

Je ne suis pas du genre à rêver au prince charmant ni à un somptueux mariage avec la robe blanche et tout le tralala qui va avec... mais tout de même, je n'aurais jamais imaginé devoir porter une alliance dans ces circonstances là !... Une fois de plus Tobey me sort de mes pensées en m'embrassant la joue...

Je lève les yeux dans les siens et lui rends son sourire...


"Je vais l'être... tu peux compter sur moi ! Et j'ai une petite faveur à te demander... ne me tiens pas le coude comme tout à l'heure, je préfère que tu me prennes la main ! Je serai bien plus naturelle comme ça..."

Je m'éloigne trente secondes, le temps d'attraper une petite pochette dans laquelle j'ai glissé un paquet de mouchoirs, un petit miroir et ma pièce d'identité, enfin, celle que l'on m'a fournie... puis je reviens près de mon mari, lui souris à nouveau en glissant ma main dans la sienne...

"On peut y aller..."
Revenir en haut Aller en bas

Agent de la CIA

avatar
I am
Tobey Zimmer

Masculin
✘ Messages : 31


MessageSujet: Re: Une soirée dans l'univers du mensonge   Mer 14 Sep - 18:36

Une idée incongrue m’était venue aujourd’hui, celle d’accepté de me rendre à cette soirée où je savais pertinemment qu’on ne serait pas à notre place, pourtant, je l’avais fais, je crois que c’était pour elle que je le faisais. C’était surtout pour elle que j’aurais du refuser, mais j’avais accepté pour la sortir un peu, et je ne regretais pas de la voir si somptueuse dans sa robe moulante.

"Ca n'est peut être pas toi mais ça ne se voit pas... Tu le portes vraiment très bien alors pas de souci..."

Elle me retournait le complimentant en flattant mon égo à l’intérieur de ce costume qui déformait totalement la réalité de mon personnage mais renforçait celle du publicitaire que j’étais devenu. Affirmant à ma femme de circonstance que je ne la remplacerait pour rien au monde avec la voisine, j’imaginais déjà notre entrée là bas, un peu soucieux de la façon dont on se comporterait les deux.

"Je vais l'être... tu peux compter sur moi ! Et j'ai une petite faveur à te demander... ne me tiens pas le coude comme tout à l'heure, je préfère que tu me prennes la main ! Je serai bien plus naturelle comme ça..."

- Si tu arrives à l’être ça sera déjà un sur deux … moi je me sens carrément faux comme ça.

Je n’avais jamais travaillé mon personnage en dehors de la maison, enfin au bureau j’étais ce mec aux idées brillante pour vendre des produits, la vérité c’est que j’avais une équipe qui travaillait en arrière plan pour avoir mes idées, mais ça personne ne pouvait le savoir. Avec Jen, ça serait nous jeter dans le vide, et sans filet cette fois.

"On peut y aller..."

- Il le faut … enfin, on va pas rester enfermer ici tous le temps ?

Essayant de me convaincre moi en même temps qu’elle, j’avais pris sa main qu’elle passait dans la mienne et on avançait vers la voiture comme deux écoliers encore amoureux. Je souriais, appréciant ce contact, et j’avais l’impression pour une fois que ma belle protégée ne se forçait pas plus que nécessaire pour ce genre de geste affectif.

- Tu sais, c’est pour toi que j’ai accepté. J’ai l’impression que t’en a besoin, et qui sait, peut être que j’arriverai à m’amuser un peu ?


Je lui confiais une fois dans la voiture, après que j’ai refermé sa portière pour prendre ma place à côté d’elle. Il ne fallait pas que n’importe qui entende ce genre de confidence, la vérité c’est que maintenant on devrait arrêter ce double jeu, et ne jouer plus que celui du mensonge. Passant une main contre la joue de Jen, je souriais en passant une de ses mèches de cheveux derrière son oreille.

- Madame Zimmer, vous êtes magnifique ce soir.

Et puis je démarrais la voiture sans perdre plus de temps à la couver d’un regard d’adolescent. Il n’y avait pas loin à aller, mais pour un publicitaire arriver à pied c’était hors de question. Je laissais la radio nous bercer d’une musique vieille d’une dizaine d’année pour finalement me garer au milieu des autres grosses berline de mes collègues.

Je faisais le tour de la voiture pour venir rouvrir la portière à Jen, et à défaut de mon bras, je lui tendais la main comme elle me l’avait conseillé pour manifester notre attachement. C’était un contact agréable et je crois que j’arriverai vite à m’habituer à ce genre de familiarité avec elle, rien que ce regard que je lui lançais transpirait d’une complicité que je n’avais pas besoin de jouer.

- On est arrivé la chérie


Hrp : Je suis désolé du retard ... la vérité c'est que j'ai zappé la réponse, c'est revenu comme un flash en me disant merde ... j'ai oublié Jen
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: Une soirée dans l'univers du mensonge   Dim 2 Oct - 11:12

Au début, je veux dire dans les premiers jours qui ont suivi notre arrivée ici, je n'avais aucune envie de sortir. Trop peur de mourir d'une balle dans la tête comme celui que j'avais vu être exécuté dans cette ruelle, un soir, quelques semaines auparavant... Mais restée tapie dans cette maison n'était pas bon pour ma santé mentale ! Je veux dire par là que ça me rend dingue de tourner en rond et de ne rien faire d'autre que m'occuper de cette foutue maison...

Alors ce soir, je suis ravie de sortir même si je vais devoir jouer mon rôle à la perfection ou presque... En même temps, ma "relation" forcée avec monsieur mon mari a évolué dans le sens où ma colère s'est calmée avec le temps et même si je pense régulièrement à ma famille, à la douleur qu'ils doivent toujours ressentir avec force, j'ai appris à composer avec mes sentiments.

Je sais que Tobey est là pour me protéger, qu'il est ma "couverture"... et à vivre à ses côtés, je commence à le connaitre un peu et il n'est pas vraiment ce macho que j'ai découvert dans les premières heures de notre cohabitation. Je pense que lui aussi a eu du mal à se faire à ma présence et au rôle de mari aimant qu'on lui a attribué...

Je suis donc redevenue moi même et face à lui, je me comporte naturellement... sauf que, à l'extérieur, je dois en plus lui montrer des signes d'affection, que tout le monde pense que nous sommes un vrai couple unis par de l'amour. Je souris lorsqu'il dit qu'il a accepté pour moi, que je semble en avoir besoin...

"Tu as bien fait. Je suis vraiment contente de passer une soirée un peu différente... même si j'avoue qu'il y a un peu de stress en moi... mais ça va passer..."

Je suis assez confiante finalement, je réalise que Tobey assure vraiment... N'est ce pas lui qui a pensé à l'alliance ?! Pour ma part, j'aurais totalement zappé ce détail... Je le suis jusqu'à notre voiture et m'installe côté passager, boucle ma ceinture quand il a un geste qui me surprend et ses propos idem. Quand je dis que ça me surprend, c'est bien sur, agréablement... Je lui jette un petit regard et un sourire plus discret...

"Merci... "

J'ai eu envie de lui dire qu'il est superbe lui aussi mais je ne sais pas pourquoi, un petit quelque chose m'a retenue... je lui ai déjà parlé de la couleur de ses yeux tout à l'heure, je ne vais pas en rajouter une couche. Alors qu'il conduit, je le regarde discrètement et une pensée traverse mon esprit... si je l'avais rencontré dans d'autres circonstances, dans des circonstances dites "normales", j'aurais certainement été sensible au charme qu'il dégage...

Je détourne rapidement mon visage et je sens mes joues chauffer légèrement rien que pour la pensée que je viens d'avoir... Je me concentre sur la route et je me focalise sur la musique qui passe quand la voiture ralentit... Nous sommes déjà arrivés ! Je n'ai pas le temps de sortir du véhicule que Tobey ouvre la portière et me tend la main. Je la prends pour quitter la voiture et croise mes doigts aux siens lorsque nous nous retrouvons côte à côte...

Je lève les yeux vers lui, lui sourit sans avoir besoin de forcer quoique ce soit... et lui dit tout naturellement...


"Je suis heureuse de pouvoir rencontrer tes collègues... et d'être ici ce soir... avec toi..."

HJ : Pas de souci mon mr muscle... je ne suis pas très rapide non plus Embarassed
Revenir en haut Aller en bas

Agent de la CIA

avatar
I am
Tobey Zimmer

Masculin
✘ Messages : 31


MessageSujet: Re: Une soirée dans l'univers du mensonge   Ven 4 Nov - 17:10

Est-ce que j’avais bien fait d’accepter de nous joindre à la soirée du boulot ? Pendant que Jen était partie enfiler ça robe j’avais ce doute affreux que je n’arriverais pas à la protéger. Et puis quand elle sortait, tellement belle dans cette robe qui ajoutait aux charmes qu’elle possédait déjà une nouvelle dimension tout à fait saisissante, tous les doutes s’évaporaient.

"Tu as bien fait. Je suis vraiment contente de passer une soirée un peu différente... même si j'avoue qu'il y a un peu de stress en moi... mais ça va passer..."

- Il n’y a pas de raison de stresser, après tout je serai là pour veiller sur toi !

C’était surtout moi qui resterais stressé, et peut être pour une raison différente de celle qui devrait m’affoler le plus. Elle était si belle dans sa robe de soirée, et moi je me sentais tellement mal à l’aise dans ce costume qui dénaturait totalement ma personnalité. Pourtant, j’étais content de partager ça avec elle, et restait attentif à chacun des détails.

Les deux on montait dans cette voiture comme un couple des plus parfais, et cet à instant que plus rien ne devait déraper. Sous l’œil des voisins, et bientôt de mes collègues de ce travail qui restait aussi faut que le reste, il faudrait trouver le juste milieu entre le mensonge et le plaisir de cette soirée que j’avais promis à Jen.

"Merci... "

Pour essayer de détendre un peu cette atmosphère qui restait trop tendue, je complimentais ma voisine sur un ton qui restait naturellement simple. Je me rendais compte que j’avais de la chance de partager la soirée d’une femme aussi ravissante, et que peut être c’était là-dessus que je devrais me concentrer pour la suite.

La musique venait agrémenter le silence un peu trop pesant. C’était compliqué de meubler une conversation vide de sens, alors il valait mieux parfois se taire et laisser faire le reste. Quand on arrivait, j’ouvrais la portière à ma femme qui semblait plus que ravie que je la sorte pour la première fois depuis notre arrivée à San Francisco.

"Je suis heureuse de pouvoir rencontrer tes collègues... et d'être ici ce soir... avec toi..."

- C’est eux qui vont être ravis, je leur parle si souvent des qualités de ma femme qu’ils n’ont qu’une hâte c’est de te voir.

Peut-être que j’en avais un peu trop d’ailleurs, mais c’était la façon dont je voyais un mariage idéal. Alors au bureau, je montrais à chacun que j’étais heureux avec la plus belle des femmes, la plus charmante que j’aurais pu rencontrer. Si j’avais peut être exagérer en taisant le côté un peu impulsif et tempétueux de ma jolie blonde, je n’avais en rien démesuré sa beauté.

On entrait dans la salle de réception quand un des employés nous délestait de nos manteaux pour nous faire entrer où chacun avait une tenue de soirée. Si je n’étais pas à l’aise dans mon costume, je pense que je ne l’aurais pas non plus été autrement, au moins j’avais l’impression de ne pas trop dépareiller.

Je n’avais même pas eu le temps de faire trois pas dans la salle déjà un de mes collègue venait m’alpaguer avec une aisance déconcertante. Ces publicistes ont sa dans les veines, et la salle en était truffé alors ça risquerait d’être compliqué de passer à travers les questions dont beaucoup risqueraient de nous affubler.

« Tobey, tu nous avais dit que ta femme était jolie, mais tu n’avais pas précisé à quel point. Enchanté madame, je suis Steve, le souffre-douleur de votre mari. »

- Il faut toujours qu’il exagère ! Steve, je suis un si terrible que ça avec toi ?
Revenir en haut Aller en bas

Gérant du bar "Le Mystica"

avatar
I am
Gene Yuurei

Masculin
✘ Messages : 1356


Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre:
✘ Je fais partie de la fraternité: en couple

MessageSujet: Re: Une soirée dans l'univers du mensonge   Ven 5 Mai - 11:05

Ce RP est inactif depuis plus de 1 mois. Je verrouille.

____________________________________

 

Revenir en haut Aller en bas


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une soirée dans l'univers du mensonge   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une soirée dans l'univers du mensonge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
San Francisco Life :: San Francisco :: ♣ Financial District-
Sauter vers: